Les règles d’or de la vidéo d’expert

7 mai 2020

Vous n’êtes certainement pas étrangers à l’évolution des médias professionnels comme LinkedIn. Au cours des dernières années, la vidéo s’est faite une place sur ce réseau en tant que moyen de communication engageant. En effet, comme nombre de directeurs marketing ont dû le réaliser, la communication par « vidéo d’experts » génère bien plus d’intérêt et d’interactions que la communication textuelle sur les réseaux sociaux (75% de taux de partage supplémentaire). Toutefois, malgré l’impact certain de ce medium, toutes les entreprises n’ont pas encore trouvé leurs marques quant à son utilisation. Offrant nous-mêmes nos services en création de vidéos à fort impact, nous partageons aujourd’hui quelques unes des lignes directrices de la création de contenu vidéo.

Le fond – Un message solide est facilement étayable

Le titre : il est la force motrice du clic : le choix de regarder la vidéo se fait à sa lecture. Choisissez un titre direct, clair, concis et frappant. N’en révélez pas trop, « teasez » le contenu de votre vidéo.

exemple de titre frappant – Knives Out

L’accroche : le public décide de continuer à regarder votre vidéo durant ses 10 premières secondes. Nous recommandons d’expérience une ouverture dynamique, introduisant le sujet, en musique (si le sujet s’y prête) avec illustrations.

Illustration & références : l’intégration de ces dernières donne une certaine crédibilité à votre message. Ainsi, les statistiques que nous présentons dans cet article nous viennent de LinkedIn et d’eMarketer ainsi que de data mining sur LinkedIn et Facebook (pandas & pybrains).

La forme – L’écrin du message

La durée : lorsqu’une vidéo excède 3 minutes sur LinkedIn, elle perd en moyenne 50% de son public. Adaptez la durée de vos vidéos à la complexité des sujets que vous exposez.

Le coup de pouce de l’expert : Un script de 150 mots correspond environ à 1 minute de vidéo.

Les sous-titres : en 2019, 75% du contenu vidéo sur LinkedIn était regardé sans le son, contre 85% sur Facebook. Les sous-titres sont nécessaires sur vos vidéos.

Sous-titres d’une scène mythique – The Godfather

Le coup de pouce de l’expert : La police Montserrat s’adapte particulièrement bien aux sous-titres.

L’arrière plan : que voulez-vous montrer à votre public ? Contrôlez votre environnement. Trouvez un arrière-plan professionnel si possible, qui ne détourne pas l’attention de votre message. Cherchez un fond en lien avec le but de votre vidéo.

Exemple d’arrière-plan neutre

Le coup de pouce de l’expert : Évitez les contre-jours à tout prix (vidéo sur balcons, attention !)

L’incarnation : incarnez votre message ! Votre expertise sera bien plus engageante avec la bonne personne pour la représenter.

Homme d’affaire incarnant l’expertise qu’il présente

Le format 3/3/3 : ce n’est pas un tango ou un cha-cha, mais bien un template de vidéo engageante : 3 questions / 3 plans / 3 minutes.

Voici les lignes directrices principales que nous partageons avec nos vidéastes. N’hésitez pas à nous contacter en cas de question.

Comments
Add Your Comment